Clash au CC Liège du 25 mars

On m’a souvent dit j’étais un gauchiste ou un terroriste vert donc pour mon premier « vrai » article, je vais prendre la défense du… MR de Liège!

Ce lundi, le Conseil communal de la ville de Liège (CCLiège), a été particulièrement secoué par le claquage de porte du groupe MR… qui est pourtant revenu sur les bancs peu après. L’information a bien sur été relayée dans la presse.

Revenons d’abord sur les faits: 3 conseilleurs communaux du groupe MR (Diana Nikolic, Gilles Foret et Michel Péters) avaient décidé de porter à l’ordre du jour un point pour l’Ajout d’une Commission relative aux enjeux économiques, industriels et sociaux du bassin liégeois (également sur blog de Diana Nikolic)
Or, ce point modifie ce que l’on appelle le Règlement d’Ordre Intérieur (ou R.O.I.) du Conseil. Un R.O.I qui fait beaucoup parlé de lui au CCLiège depuis la nouvelle législature. Si bien que les six chefs de groupe ont décidé, de par un accord tacite, de débattre de l’ensemble des modifications relevant du R.O.I. en une seule fois (d’abord entre eux, puis en commission et enfin devant le CCLiège).
Le bourgmestre, Willy Demeyer, aurait menacé que si ce point n’était pas retiré, il le ferait passer directement au vote sans en débattre. Les conseillers Nikolic et Péters ont maintenu le point, les esprits se sont échauffés pour finalement, voir l’ensemble des membres du MR quitter le conseil pendant un vote de 37 contres la proposition (les autres partis).

Plusieurs éléments m’ont évidement interpelé lors de ce « clash ».

Tout d’abord l’explication du départ (le temps du vote) du groupe MR du CCLiège qui viendrait de la volonté de la Cheffe de groupe, Christine Defraigne, de cacher des divergences d’opinion au sein de ses rangs. C’est un secret de Polichinelle que les différences d’avis dans ce parti qui porte d’ailleurs le nom de « mouvement » en raison des différents courants qui le compose (PRL – MCC) ou composait (FDF).  Il en va de même pour la plupart des partis politiques. Le PS est connu pour ses déchirements, le CDH semble avoir des difficultés avec l’arrivée d’Anne Delvaux, les Ecolo se sont toujours partagé entre une aile plus à gauche et une autre plus à droite, VeGa est selon les uns ou les autres ou plus vert ou plus à gauche et le PTB a des penseurs plus gauchistes encore que d’autres! Mais c’est tant mieux! Certe, devant l’électeur, il est préférable de montrer une belle unité. Mais que serait la politique sans courant de pensées, sans débat, sans réflexion y compris dans une même formation?

Cependant, il est vrai que depuis un moment l’image d’unité du MR Liège n’est pas bonne. Le départ du « Grand Chef » Didier Reynders à laisser des trace. La fronde de Christine Defraigne contre son Président de parti à l’époque n’y est pas étrangère non plus. Lors des élections ses tensions se ressentaient et elles restent présentes. L’image même de la gestion du « clash » pose question. Si le départ de l’ensemble du groupe montre une volonté commune, les déclarations dans la presse ne laissent pas cette impression. Et ce n’est pas sur le site du MR Liège, bloqué au 9 octobre 2012, que l’on trouvera une réponse forte de la part des « Bleus ».

Autre élément choquant, le terme « d’anti démocratique » a été utilisé à l’encontre du bourgmestre. Le citoyen lambda que je suis se pose quand même des questions à ce sujet. Pourquoi cet accord entre les chefs de groupe? Il est déjà dommage que la plupart des débats s’effectuent lors des Commissions à huis-clos. Bien entendu je comprends le huis clos dans certaines circonstances mais je regrette que ces débats soient entièrement opaques aux citoyens que nous sommes. J’en ai discuté avec Quentin le Bussy (Ecolo) qui m’accordait qu’au moins la publication d’un compte rendu « filtré » des Commissions serait une bonne chose. Donc ici, en plus des Commissions, nécessaire au travail mais opaques, il existe un accord, avant d’autres discutions entre « les chefs ».
Nous avons la chance, par notre système de vote, de pouvoir voter pour la personne que nous voulons. Terminé le temps où les partis décidaient entièrement de qui feraient quoi et où. Les urnes décident aussi. Des personnes « mal » placées sur les listes peuvent être élue haut la main grave à un programme et des idées qu’elles défendent. Peut-on décemment, dans une démocratie, reprocher à des élus de tenter de défendre leurs idées?

Enfin, je pense que cette idée méritait certainement un débat. Que l’on pinaille sur des temps de parole, sur la répartition de ceux-ci et autres concernant le R.O.I. et que l’on discute de cela d’un bloc, pourquoi pas. Mais l’ajout, ou non, d’une telle Commission et plus encore des valeurs et du symbole qu’elle porte au vu de la réelle crise qui touche la bassin liégeois (et pas uniquement) aurait certainement mérité un autre sort!

Concernant le traitement de cette information par le journal La Meuse, je regrette qu’il ne s’arrête qu’à l’attitude du groupe MR, totalement stigmatisé par le titre même de l’article, sans s’interroger plus avant sur cet « accord des chefs ». Le Conseil communal se compose de 49 élus et j’espère que ces 49 représentants votes toujours en fonction des convictions qu’ils ont portés devant les électeurs et non en fonction d’accords tacites.
Bien sur, cela est utopique. La politique est un jeu. Mais un jeu sur notre dos. Lors du même CCLiège, les Conseillers n’ont reçu certains documents qu’en dernière minute. Ce comportement n’est pas plus choquant, pour moi, que des conseillers souhaitant débattre d’un problème nous concernant tous!

Alors loin du jeu, même s’ils n’ont pas respectés les règles « tacites », même si je trouve que le départ du groupe MR (et la « communication » qui a suivi) n’était pas une bonne chose et bien que cela me place à contre courant de la plupart des pensées, je tenais à écrire mon soutiens à ceux qui ont défendu leurs idées, celles pour lesquels ils ont été élus!

NB: Je tiens à préciser que je n’étais pas présent lors de ce CCLiège, je l’ai suivi à distance grâce à Twitter (#CCLiege).

Pour en savoir plus:
La page du Conseil communal de Liège
L’article de La Meuse
La réaction de Diana Nikolic sur blog
La page Facebook de Michel Péters pour sa réaction

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s